Blog FGP Solutions

marketing digital alsace

L'avancée de la recherche vocale et son implication pour le SEO

Publié le 24/07/2017 10:00

impact de la recherche vocale sur le référencementLa recherche vocale est de plus en plus un réflexe pour les utilisateurs de smartphone. Tout à commercer avec Siri sur les appareils Apple, puis Google (OK Google) et Microsoft (Cortana) ont suivi le mouvement. Aujourd’hui la technologique utilisée pour la recherche vocale est de plus en plus pertinente. Elle comprend de mieux en mieux l’intention de l’utilisateur. Pour que vos sites restent concurrentiels sur le long terme, il est temps d’adapter vos sites internet pour répondre aux recherches vocales.

La recherche vocale : la fin du SEO ?

Non, le référencement naturel n’est pas encore mort. Certes l’utilisation de la recherche vocale est en plein boom (55% des adolescent et 41% des adulte l’utilisait plus d’une fois par jour aux Etats-Unis en 2016) mais elle n’est pas encore totalement démocratisée : il ne s’agit pas de moyen de recherche principale sur les moteurs de recherche (20% des recherches en mai 2016 aux USA selon Google). Le SEO traditionnel a encore quelques années devant lui.

Nous avons tous été témoin de l’utilisation grandissante des smartphones et de la volonté de Google d’apporter le plus rapidement possible les réponses aux internautes (via les featured snippets par exemple). Le référencement naturel est en constante évolution et la recherche vocale s’intègre donc dans la suite logique des choses.

Comment adapter son site à la recherche vocale ?

L’arrivée de la recherche vocale nécessite bien entendu quelques optimisations (qui ne sont pas insurmontables, rassurerez-vous). Il suffit simplement d’aider Google à comprendre le contenu de votre site et son contexte. Comment cela se traduit-il ?

  • Se positionner sur des requêtes plus longues et plus proche du langage conversationnel : les termes de recherche d’une requête « traditionnelle » (saisie manuellement) et ceux utilisés lors d’une recherche vocale sont assez différents. Par exemple, si une personne n’utilise pas la recherche vocale, elle rédigera une requête dans un style télégraphique : « hotel alsace », « robe blanche »… En utilisant la recherche vocale, les requêtes sont plus proches du langage courant : « trouve-moi le meilleur hôtel en alsace », « où acheter une robe blanche pour une soirée ? »… Il faudra davantage se focaliser sur des requête plus longues, issues de la longue traîne (les mots-clés dont les volumes de recherche sont faibles) plutôt qu’essayer de toujours se positionner sur les mots-clés ayant les plus hauts volumes de recherche.
  • Rechercher l’intention réelle de vos visiteurs : les requêtes étant plus précises, les réponses doivent l’être également. Il faut déterminer quelles sont les sujets qui intéressent vos visiteurs afin de donner la réponse qu’ils attendent. Cela permet de choisir les requêtes précises sur lesquels votre site doit s’appuyer. Vous pouvez également créer une page FAQ regroupant les informations importantes qui pourraient être utiles pour vos visiteurs.
  • Utiliser les données enrichies (rich snippets): les rich snippets permettent à Google de mieux cerner le contexte de votre site internet. Il s’agit d’insérer des informations supplémentaires dans une page, dans un format spécifique, qui permettent au moteur de recherche de mieux en analyser le contenu. Il pourra ainsi extraire facilement les informations utiles qui pourront s’afficher directement dans la SERP (page de résultat de Google), via les featured snippet (position 0 des moteurs de recherche). Par exemple, une personne demandant si votre magasin est toujours ouvert peut voir s’afficher les horaires d’ouverture de votre établissement.
  • Référencement local : la recherche vocale s’effectue le plus souvent via un smartphone. Elle est d’ailleurs très utilisée pour rechercher une adresse. D’où l’intérêt de bien développer votre référencement local (vous augmenterez ainsi vos chances d’apparaître en bonne position lors de ce type de recherches « géolocalisées »). Pour ce faire, remplissez correctement votre fiche Google My Business et utilisez les rich snippets.

En conclusion, la recherche vocale n’a donc pas « tué » le SEO, elle le fait juste évoluer pour s’adapter aux nouveaux modes de recherche des internautes. N’hésitez pas à intégrer dès à présent la recherche vocale dans votre stratégie SEO.

Commentaires