Blog FGP Solutions

marketing digital alsace

Les Rich Snippets : quel intérêt pour votre site internet ?

Publié le 30/11/2017 10:00

Connus sous différentes appellations (« extraits enrichis », « données structurées »…), les Rich Snippets ont envahi la SERP (page des résultats de recherche de Google). Découvrez comment et pourquoi utiliser les extraits enrichis pour améliorer la visibilité de votre site internet et gagner du trafic.

Les Rich Snippets, qu’est-ce que c’est ?

Les Rich Snippets ou Extraits Enrichis, sont des informations supplémentaires qui s’affichent dans les résultats de recherche. Au lieu d’avoir simplement, un titre (<title>), une description (<meta description>) et une adresse (l’url), de nouvelles informations plus « riches » viennent s’intégrer aux résultats (avis, prix, nom de l’auteur…).

Récemment Google a lancé un système similaire pour Google Images aux USA. Les images peuvent désormais être « tagées » dans les résultats de recherche pour aider l’internaute dans son choix. Des badges sont affichés en bas des images pour indiquer par exemple « Recettes » pour les images renvoyant à une recette de cuisine.

Quels sont les avantages des Rich Snippets ?

Les Rich Snippets sont parfois boudés car ils ne sont pas pris en compte dans l’algorithme de Google. En théorie, ils n’ont pas d’effet direct sur le référencement d’un site. Cependant, la présence d’extraits enrichis dans la SERP octroie tout de même de la visibilité :

gagner en visibilité avec les rich snippet

  • Une plus grande place SERP pour mieux se démarquer : une ou plusieurs lignes peuvent se rajouter à l’espace défini pour un résultat. Plus de place dans la SERP signifie plus de visibilité pour vous (l’encart destiné à votre site est plus grand, avec des couleurs ou des logos comme les étoiles pour les notes) mais surtout moins pour vos concurrents (qui peuvent se retrouver en dessous de la ligne de flottaison).
  • Une plus grande crédibilité pour gagner plus de clics : l’utilisation de Rich Snippets augmente le CTR (taux de clics) d’une page. D’une part, le gain de visibilité permet de se différencier des autres sites. D’autre part, les ajouts d’informations procurées par les extraits enrichis donnent plus de crédibilité, rassurent les internautes. Ils sont donc plus enclins à cliquer sur un résultat enrichis que sur un résultat traditionnel.

L’utilisation de Rich Snippets permet à Google de mieux comprendre une page web. C’est un peu comme si vous colliez des post-it sur chaque élément : "ça c’est un article", "ça c’est le prix d’un produit", "ça c’est le nom de l’auteur"… Les éléments de vos pages sont ainsi mieux catégorisés par le moteur de recherche et cela doit se ressentir sur la pertinence des résultats dans la SERP.

Comment faire apparaître des Rich Snippets ?

Pour que les pages de votre site apparaissent dans la SERP avec des Rich Snippets, vous devez utiliser les données structurées. Les données structurées sont des balises à insérer dans vos pages web et qui se déclinent en plusieurs formats (Microdata, RDFa, JSON-LD). Certains de ces formats s’intègrent directement dans le contenu de votre page (Microdata, RDFa) ou sont intégrés à part (JSON-LD, recommandé par Google).

Suivant votre contenu et ce que vous souhaitez afficher dans la SERP, vous allez choisir un type de donnée structurée (article, évènement, recette, produits, avis…) et intégrez le code correspond dans la ou les pages de votre site (après avoir rempli correctement les balises).

Pour vous aider à créer les balises, vous pouvez utiliser le site schema.org ou le guide de Google. Ils vous permettent de récupérer le balisage pour chaque type de données structurées, dans les différents formats. Il vous suffit de remplir les informations correspondant au contenu des pages.

Attention, si vos données structurées sont mal intégrées, vous risquez au mieux de ne pas les voir s’afficher ou pire, d’être sanctionné par Google. Comme toujours, certaines personnes ont essayé de suroptimiser les données structurées pour gagner en visibilité. Mais cela est sanctionné par Google :

  • Vous ne devez utiliser qu’un seul format par page (soit Microdata, soit RDFa, soit JSON-LD)
  • Respectez le balisage imposé par ces trois formats (comme pour le HTLM ou le CSS, votre code ne doit pas contenir d’erreur pour être affiché correctement)
  • Les données structurées utilisées doivent correspondre au contenu de votre site (le balisage de type « article » ne doit être utilisé que pour des articles et non pas pour une page produit par exemple).

Rappelez-vous dans tous les cas que c’est Google qui a le dernier mot. Si votre site ne lui plaît pas, il peut décider de ne pas afficher les Rich Snippets.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, trois outils vous serons utiles :

  • L’outil de test de données structurées de Google : testez-vos pages et il vous indiquera s’il y a un problème dans votre balisage.
  • Le rapport Données structurées de la Search Console : il vous indique d’une part si Google a bien repéré la présence de données structurées dans votre site et d’autre part s’il a trouvé des erreurs
  • L’outil d’aide au balisage de données structurées de Google (accessible avec votre compte Google Search Console dans la partie Outils Web) : il vous aide à créer le balisage dont vous avez besoin en quelques clics (il ne reste plus ensuite qu’à intégrer le code qui vous est fourni).

Quels sont les Rich Snippets à utiliser ?

Tout dépend de la nature votre site internet. Pour un blog ou un site d’information, le type de données structurées « Article », « NewsArticle » ou « BlogPosting » sera utile pour recenser rapidement toutes informations importantes pour le moteur de recherche (auteur, date, thème…). Les sites de cuisine sont très représentés dans la SERP au niveau des Rich Snippets : « Recipe » (« Recette ») permet d’afficher un résultat adapté à ce type de contenu (image, avis, temps de préparation) dans la SERP.

Les sites de e-commerce ne sont pas en reste côté données structurées. Vous pouvez utiliser plusieurs types de données :

  • Products (pour donner un maximum d’informations sur votre produit dans la page de résultat : prix, disponibilité, nom de la marque, avis clients…)
  • Review (il vous permet d’afficher les informations concernant les avis sur vos produits ou votre entreprise : nombre d’avis, note sous forme d’étoiles …)
  • Local Business (si vous disposez d’un local physique, vous pouvez faciliter la venue de clients vers votre magasin en boostant votre référencement local)

Commentaires